Le maternage et moi

Je ne suis pas une maternante au sens stricte du terme bien que:

-J’allaite depuis bientôt 6 mois et ne compte pas arrêter pour le moment

-Je pratique le cododo même si ça va bientôt s’arrêter car bébé bouge beaucoup trop et tète toute la nuit ce qui est très inconfortable pour moi

-Je ne laisse pas pleurer mon bébé

-Je le prend à bras dès qu’il a besoin

MAIS

Je comprends aussi tout à fait qu’on ne fasse pas comme moi. Je comprends qu’allaiter quand ça se passe mal ça doit être dur (j’ai eu de la chance, jamais je n’ai eu mal, même les premiers jours), dormir avec bébé c’est fatigant, répondre à ses besoin dans la seconde peut paraître aliénant…bref, je fais à ma manière, comme je le sens, pas parce que je suis des principes sortis de livres mais parce que c’est ce qui me rend heureuse, au clair avec moi même, ce qui ne fait pas de moi une meilleure mère, NI UNE MOINS BONNE!

Alors par pitié, j’aimerais que les gens arrêtent de me dire:

-que mon fils ne dormira JAMAIS sans moi (on m’avait prédit qu’il ne quitterai jamais mes bras, raté il peut passer des heures sur son tapis et que je sois juste dans les parages, il fait sa vie),

-qu’on arrête de me dire que je « me fais avoir »! Sérieusement, vous pensez vraiment que mon fils fomente des plans contre moi pendant la nuit?!

-Qu’il ne voudra être qu’avec moi, et sera associable! Raté encore, il va facilement dans les bras de tout le monde et sourit aux inconnus dans la rue (oui je ne me rendais pas compte du nombre de personnes qui vous arrêtent pour faire des sourires à votre enfant!)

Pas que je sois contre les conseils, mais juste que bizarrement, toutes ces sentances prononcées viennent de personnes qui n’ont jamais fait comme moi, donc qui n’ont aucune idée des difficultés que je pourrais peut-être rencontrer, comme si ces dites personnes avaient peur que je ne me trompe pas en prenant un chemin différent!

Je ne sais pas quelles seront mes difficultés futures, il y en aura c’est certain, mais si j’arrive à être en accord avec moi-même, quelque chose me dit que ce sera beaucoup plus simple 😊

NB: selon moi, il y a autant de manières de faire que d’enfants, et ce qui fonctionne avec mon fils actuellement ne marchera peut-être pas avec un prochain enfant!

Et vous, vous diriez quoi à tous ces gens qui commencent leurs phrases par: « Je voudrais pas dire mais… »?

Publicités

14 réflexions sur “Le maternage et moi

  1. Donner à son enfant le sentiment de confiance et de sécurité, plutôt que de lui apprendre qu’il endurer, encaisser, et que la vie est dure… franchement c’est quand même dingue que certains y trouvent à redire ! Fais comme tu le sens avant tout ! Et oust les remarques sans queue ni tête !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire! C’est quand même dingue tout ce que se permettent les gens, le pire, c’est que je ne demande rien ni ne me plains jamais (pour le moment mon fils est plutôt facile)- enfin je ne me plains pas de mon bébé sinon je sais me plaindre de beaucoup de choses 😉
      Je sais qu’il ne faut pas écouter, mais j’avoue que j’ai du mal, parce que ça touche à l’intime…

      J'aime

  2. Coucou ^^

    Tu dis tout dans cette phrase « c’est ce qui me rend heureuse, au clair avec moi même, « . C’est la seule réponse que tu peux donner aux mauvaises langues et conseilleuses (eurs) à 2 balles. Si je me sens bien bébé se sent bien, donc je fais ce qui me rend épanouie :p … C’est qui « les gens » qui te disent ça ? si tu n’arrives pas à passer au-dessus de ce qu’ils te disent (je comprends, même quand on se dit je m’en fiche de ce qu’ils disent, une fois que c’est dit ça trotte dans la tête !!)… bref, si tu n’y arrives pas, évite ces « gens » 😀
    De toute manière chaque enfant est unique, chaque mère est unique, chaque relation mère/enfant est unique donc comment on peut penser avoir la science infuse ? comment on peut se permettre de dire des trucs… pfff ça m’énerve aussi ! Ils répètent juste les on-dit ou les croyances ancestrales. La seule personne que je pourrais écouter à la limite c’est celle qui est passé par là et dont les enfant ont grandi, car alors elle aura assez de recul pour voir le « résultat » et encore… comme je l’ai dit tout est unique donc ça ne voudra rien dire en soit mais elle au moins aura une certaine « légimité » avec ses conseils ou remarque 🙂

    😉

    J'aime

    1. Alors le problème est que ces remarques viennent généralement de ma famille, et surtout des femmes de ma famille! Ce n’est pas méchant, sauf que, si j’arrive à écrire que je suis au clair avec moi même, dès que quelque chose se passe moins bien (et pourtant j’ai un enfant vraiment facile) je ne peux m’empêcher de me dire que peut être ça vient de ci ou ça. C’est pas bien, et pas bon parce que s’il y a bien une chose que je pense importante (quoiqu’il est possible que je change d’avis hein!) c’est qu’il faut garder le même cap dans la façon dont on s’occupe de nos enfants, et douter c’est leur laisser le champs libre (c à d qu’en nous voyant douter le petit ne saura plus comment agir…).
      Mais je me soigne hein, et je pense que le temps aidera de toutes façons! Mais j’imagine qu’avec des jumeaux tu vois plus que bien ce que je veux dire 😉

      J'aime

  3. Oui c’est plus délicat quand c’est au sein de la famille >_<
    Le truc c'est qu'on est jeune maman et que parfois on sait pas si c'est vraiment ça qu'il faut faire ou pas… donc je vois ce que tu veux dire quand tu doutes face une "remarque"… mais l'essentiel c'est vrai que c'est d'être sûre de soi quand on est avec le (ou les) principal concerné !! 🙂

    J'aime

  4. Je découvre ton blog aujourd’hui. Maman d’un petit bonhomme de 23 mois, je me reconnais mot pour mot dans ce que tu écris.
    Certaines personnes de ma famille se sont permis de faire de tels commentaires que je suis en train de couper quasiment les ponts. C’est insupportable d’être soumise en permanence aux jugements des autres, comme s’il n’y avait qu’une seule voie pour « bien » éduquer/accompagner un enfant…
    Et comme si surtout, finalement, certains avaient des regrets inavoués sur leur façon de faire plutôt que d’avouer que « cette maman est courageuse » et que peut-être s’autorise-t-elle des choses hors des clous mais pas stupides…
    Perso, à force d’avoir entendu des « je voudrais pas dire mais… », j’ai une fois lâché dans un repas de famille « je ne tolèrerai plus aucun conseil que je n’ai pas sollicité ». Moralité, certaines personnes de ma famille ne veulent plus me voir avec mon fils. Ca en dit long sur l’ouverture d’esprit et l’amour qui règnent autour de moi…

    J'aime

    1. Bonjour,
      Merci pour ton message. Effectivement, tu as eu du courage pour les remettre à leur place, moi j’avoue ne pas y arriver, je trouve toujours des excuses (ils ne sont pas méchants, ils ne pensent pas à mal etc…), mais de là à ne pas vouloir te voir, c’est gonflé!
      Mais tu as raison, je pense vraiment que les gens ont finalement peur de s’être trompés, alors il préfèreraient qu’on fasse tous comme eux, comme ça ça leur éviterait de regarder la vérité…
      Et tu as raison sur le terme, on n’éduque pas un enfant, on l’accompagne!

      Bonne soirée.

      J'aime

  5. Mon mari a parfois eu peur que je fasse de notre fils un tyran, mais sauf quand il est de mauvais poil il admet que ce n’est pas du tout le cas…
    Sinon moi ce qui m’énerve le plus, c’est quand on me dit que « l’école ça lui fera du bien, ça va le sociabiliser » alors que bord*l il EST DÉJÀ ultra-sociable !!! Sans avoir jamais été en collectivité, simplement en nous accompagnant dans les petits commerces, en parlant avec les voisins…

    J'aime

    1. Ma chance c’est que mon mari est exactement comme moi (voire un peu trop parfois…) mais moi aussi on me bassine pour que je le mette à la crèche alors que je ne travaille pas sous prétexte que ça lui fera du bien… Mon fils aussi est déjà très sociable, hier à l’arrêt de bus il appelait la femme à côté de moi pour pouvoir lui sourire et rigoler avec elle!
      Alors c’est sans doute très bien la crèche, mais il suffit juste de sortir un peu de chez soi pour qu’un enfant s’ouvre au monde extérieur!
      Quant au côté tyran, c’est tout l’inverse, il fait beaucoup de choses pour nous faire plaisir, et parfois ça me fait peur, mais on me dit que c’est normal…

      J'aime

      1. Et la crèche, c’est pas gratuit… le prochain qui t’en parle, tu peux lui demander s’il compte financer la garde :-p
        Je crois que les enfants aiment faire plaisir oui, simplement parce qu’ils se sentent plus en sécurité dans un climat détendu. Et puis après il y a le simple jeu d’imitation (ça fait déjà longtemps que mon fils mime à la perfection son père nettoyant le vomi des chats, commentaires plus ou moins polis inclus ^^).

        Aimé par 1 personne

  6. Lol … les vomits des bébés (quand ils étaient petits) + ceux des chats ça devait faire beaucoup !! ^_^
    Moi, mes jumeaux sont donc restés 1 an avec moi, 1 an avec nounou à domicile et là ils vont rentrés en crèche. Ils sont aussi sociables, mais le fait qu’ils soient un « couple » (+ climat tendu à la maison pour cause de séparation), je suis bien contente d’avoir obtenu ces 2 places !!! 🙂 … et puis ça fait une petite préparation pour l’entrée en maternelle. Mais je comprends vos points de vue 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s