Réparer son enfance

Je ne sais pas s’il en est de même pour tout le monde, mais je sais qu’une grande partie de ma maternité a pour but de réparer mes douleurs d’enfance.

Je n’ai pas été maltraitée, loin de là. Cependant, je pense que j’ai fait les frais de parents qui ne savaient pas vraiment ce qu’élever un enfant signifiait, et surtout, ils s’en fichaient pas mal de faire bien ou mal.

Je n’ai que très peu de bons souvenirs de mon enfance, ce n’est absolument pas un moment que je regrette, et pour être tout à fait honnête, quand j’y repense, j’ai souvenir d’un ennui intense. D’ailleurs, dans tous mes souvenirs, il fait gris (encore une fois, peut-être est-ce le cas pour tout le monde, mais j’avoue ne pas parler de ça dans ma vraie vie!).

Pour moi, avoir un- puis j’espère des- enfants, c’est un peu revivre par procuration ce que je n’ai pas eu. Je me suis fait quelques promesses pour l’éducation de mon fils et des ses hypothétiques frères et sœurs, et voici ce que je voudrais vraiment arriver à tenir:

– Rire avec lui, dès que possible, de tout et de rien, ne surtout pas lui demander d’être sérieux

– Le laisser essayer des choses: associer des aliments qui ne le sont normalement pas, faire de la peinture avec les mains, faire du jardinage ou de l’élevage d’escargots, surtout, ne pas le priver simplement parce que je ne veux pas m’embêter à nettoyer derrière!

– Ne pas juger son caractère, dans la mesure du possible, ne jamais lui dire quelque chose qui pourrait le blesser (oui, parce que bon le « T’es trop méchante, tu finiras seule » il me fait encore un nœud dans la gorge…)

– Le laisser être lui, un enfant imparfait qui n’est pas là pour combler mes désirs, essayer toujours de le pousser a savoir faire des choses pour lui et non pour ce que la société (et encore moins ses parents) pourrait attendre de lui

– Ne jamais arrêter de lui faire des câlins, des bisous, des papouilles…ne pas perdre le côté tactile

– Le soutenir, toujours, même si j’ai peur, même si je n’y crois pas, même si je ne suis pas d’accord. Le laisser se tromper, et l’aider si besoin, à recommencer

– Ne jamais mettre mes sentiments pour lui ou mes actions envers sa personne dans la balance: il ne me doit et ne me devra JAMAIS RIEN

Voilà, cette liste est non exhaustive, et elle s’étendra surement beaucoup dans les années à venir, mais j’aime l’idée de la consigner ici et de venir la relire pour me remettre les idées en place.

J’espère sincèrement arriver à m’y tenir, et même si je ne serais jamais parfaite, je souhaite par dessus tout ne pas laisser de traces douloureuses sur le cœur de mon tout petit.

Et vous, avez-vous des peurs quant à l’éducation de vos enfants?

Publicités

12 réflexions sur “Réparer son enfance

  1. Je trouve très joli ce que tu écris. Forcément, on essaie de pallier nos manques. En tant que maman de jumeaux, je suis dans une logique d’être juste. Alors que leurs besoins sont différents,fille et garçon de surcroît. C’est courant chez les parents de jumeaux 😉. On essaie de rééquilibrer sans cesse, au quotidien.

    J'aime

    1. Merci pour ton mot. Oui je pense qu’on a chacun nos manques à pallier, et on a aussi tendance à projeter sur nos enfants des problématiques que eux sans doute ne voient pas!
      Quel âges ont tes enfants?

      J'aime

  2. Les souvenirs gris sont effectivement liés à ton bien-être ou mal-être de l’époque… j’ai habité dans pas mal de villes différentes, et j’ai remarqué que pour certaines, la première image qui me vient à l’esprit quand j’en parle, c’est sous un ciel gris, alors que d’autres c’est sous un grand soleil, et c’est vraiment très nettement en rapport avec mes sentiments quand j’y vivais.
    Sinon, ton article me rappelle une BD (je n’arrive pas à la retrouver, dommage) où on voit des parents dire à leurs enfants :
    parent1 : « on voudrait que vous deveniez des adultes, heureux, épanouis dans votre vie, équilibrés…
    parent2 : oui, comme ça vous nous direz quel effet ça fait ! »
    C’est un peu utopique de vouloir que nos enfants soient bien, ne souffrent pas… mais c’est quand même le but qu’il faut se fixer (comme me disait mon père pendant mes études : pour faire très bien, il faut vouloir faire de l’excellent).

    J'aime

    1. Et il a tout à fait raison ton père! Viser la lune pour au moins danser avec les étoiles!
      Oui, je voudrais définitivement que mon fils soit heureux, je lui dis souvent qu’il pourra être la personne qu’il décide, et que tant qu’il est heureux je le soutiendrai à 2000%!
      En fait, ce qui me fait peur en regardant mon enfance, c’est de me dire que c!était une enfance banale, faite de ces petites humiliations et phrases assassines…sauf qu’il y en a qui continuent de résonner en nous, et ça, je voudrais tellement éviter!
      En tous cas c’est curieux comme un ressenti peut modifier nos souvenirs, mais maintenant que tu le dis, c’est vrai que les vacances avec mes grand parents sont pleines de soleil!

      Aimé par 1 personne

  3. Ah ba tiens, je l’avais pas lu celui-là >_<

    Moi c'est pareil que toi pour le fait de vouloir guider mes enfants "en fonction" de ce que mes parents ont fait ou pas fait. Je veux prolonger ce que j'ai trouvé bien et bien sûr modifier ce que je pense n'était pas bien (pour mon bien-être, ma construction affective et tout le reste…).

    Par contre, tu dis "une enfance banale… avec humiliations et phrases assassines" (si j'ai bien suivi, elles ont été faites et dites par tes propres parents, c'est ça ?). En tout que ça soit ça ou non (d''autres personnes de ton entourage), ce n'est pas banal dans le sens "la norme"…enfin je ne pense pas.

    J'aime

    1. Je crois que WP bug souvent, il arrive régulièrement que je ne vois pas qu’on répondu à un de mes commentaires ou autres.
      Bref, effectivement, ces phrases venaient de mes parents, j’avoue que le « t’es méchante, tu finiras seule » fait très mal. A côté de ça, en fait je crois qu’ils n’ont jamais réussi à me comprendre, et je me souviens très bien que je ne voulais surtout pas leur faire plaisir, jamais, et quand j’ai écouté I.Fillliozat qui disait que les enfants sont de la manière dont on les décrit, je crois qu’elle ne pourrait avoir plus raison. A côté de ça, je ne peux pas dire que mes parents n’étaient pas aimants, c’est difficile à décrire, mais je crois que tu as raison, c’est ma norme, et non la norme 😉
      Merci pour ton mot.
      Bises

      J'aime

  4. Oui, faut pas se fier à l’informatique ! 😀 lol
    Le « problème » c’est que nous agissons (nous sommes) en fonction de ce que nos parents nous ont transmis, nous ont passé comme message consciemment ou non, ont donné comme modèle…. et eux c’est pareil, leur parents étaient comme ça et ainsi de suite… : o /
    Un exemple juste pour illustrer : ma grand-mère mettait souvent du gris à ma mère qui s’est mis à détester le gris et à aimer le bleu marine, du coup je n’ai pas été entourée par du gris, petite, et bin j’adore le gris et j’aime pas le bleu marine…. 🙂 … donc on peu imaginer que mon arrière grand-mère n’aimait pas le gris ?? lol
    Tout ça pour dire qu’il y a des trucs inconscients qui se transmettent de génération en génération, et qui deviennent comme « une norme » pour les enfants (qui deviennent à leur tour adulte…etc).

    Voilà, je m’arrête là 😀

    J'aime

    1. Je comprends tout à fait ce que tu veux dire, et je n’en veux pas du tout à mes parents, qui ont fait comme ils ont pu avec l’éducation qu’ils avaient reçue (très très stricte!). Malgré ce que mon post laisse à penser, ce sont des gens bien, et je ne suis pas du tout en froid avec eux, bien au contraire!

      J'aime

      1. T’as de la chance… moi je sens que je leur en veux de quelque chose… parfois je me dis qu’ils étaient comme moi maintenant (sans mode d’emploi, plein de bonnes volontés…etc) mais je sais pas y a qqch qui revient sans cesse 😦

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s