Etre mère au foyer

Voyez le lapsus, j’ai failli écrire femme au foyer (qui ne serait pas une honte notez, mais qui ne retranscrirait absolument pas ce que je fais à la maison).

Donc, je suis mère au foyer, c’est à dire que mon job, c’est de m’occuper de mon enfant. Ce n’est pas un job puisque je ne suis pas payée pour faire ça (d’ailleurs on peut m’expliquer en quoi c’est un job quand on garde les enfants des autres mais de la fainéantise quand on garde le nôtre?), mais on dira que c’est mon occupation, à temps plein, week-ends compris.

Je m’éclate vraiment dans ce nouveau challenge, qui est de loin le plus ambitieux de toute ma vie!

D’abord, je suis vraiment contente de me dire que je profite on ne peut plus de mon bambin. Il me sera vraiment difficile de me dire un jour que j’aurais pu lui consacrer plus de temps (et moi les regrets, c’est ma hantise- faudrait que je vous parle de ça aussi tiens!).

Ensuite, je peux m’assurer chaque jour qu’il va bien, et pas seulement physiquement. J’ai assez de temps avec lui pour savoir s’il a passé une bonne journée ou non, et donc, je peux tenter de calmer les choses avant qu’elles ne s’enveniment en temps de crise.  On a eu une mauvaise période lui et moi (et là je mentirais si je disais que je n’ai pas rêvé qu’il aille brailler dans les oreilles d’une autre pendant que j’irais au bureau!). Mais j’ai eu cette chance de pouvoir le voir assez longtemps chaque jour pour que ces semaines difficiles ne se prolongent pas en mois difficiles.

On me dit souvent que j’ai un enfant facile, alors très franchement, mon enfant est loin d’être facile, vraiment! Il est très turbulent, entêté et coléreux, rajouté à cela une sensibilité incroyable (mais il est également très souriant, curieux câlin et aime faire le clown- rétablissons la vérité!). Sauf que mon enfant j’ai le luxe de pouvoir essayer de le comprendre, de pouvoir tâtonner et trouver des solutions adaptées à lui. Pendant notre phase un peu tendue (doux euphémisme) il se jetait à terre 10 fois par jour environs, il montait des drames à plus de 90 décibels (je le sais j’ai mesuré!), mais j’ai eu ce temps précieux de pouvoir mettre en place des choses concrètes pour mettre fin à ce régime de terreur (pour moi hein!).

J’ai donc cette possibilité d’aider mon enfant à grandir, « à ma façon »! Pour autant, il va également à la crèche une fois par semaine. Pas que j’en profite pour faire la grasse mat et trainer un pyjama (en vrai je fais le ménage et les courses- comme les nullipares en week-end quoi), ni même que je veuille m’en débarrasser, non, ça nous permet de ne pas fusionner , ça lui permet de voir autre choses (d’autres enfants surtout et il adore ça!). Par ailleurs, il va parfois dormir chez ma mère  (en cas de nuits trop courtes ça fait beaucoup de bien) et est souvent gardé  le soir lorsque nous nous faisons une soirée avec mon conjoint, ou que je retrouve des copines.

Je comprends totalement les femmes qui veulent (oui parce qu’il ne faut pas oublier qu’on ne fait pas toujours ce que l’on veut!) retourner bosser, et certains jours je les comprends VRAIMENT bien!

Ma mère a toujours travaillé, et elle sortait souvent le soir (non ma mère n’était pas une débraillée, juste une femme aux mille projets, et souvent ne veut pas dire chaque soir, je dirais une fois par semaine), et jamais je ne me suis sentie abandonnée, j’ai énormément de souvenirs de famille, et même si j’ai été gardée par une nourrice, il est évident que c’est ma mère qui m’a élevée. Donc, je ne fais pas ça pour mon enfant (oui, je sais c’est horrible), mais il faut le reconnaître, par pur égoïsme. J’adore l’emmener partout, lui montrer des tas de choses (comment claquer des doigts, ma lubie du moment!), et surtout, regarder la vie à travers ses yeux.

Pour autant donc, je suis loin d’être inactive, en fait, j’essaie de vraiment voir ce temps passé avec lui non comme un temps mort, mais comme une opportunité. Je ne me suis pas arrêtée de travailler pour lui, j’avais quitté mon job avant, je ne sais pas ce que j’aurais fait si j’avais été liée à un employeur…sans doute serais-je retournée travailler. Ce n’était pas un choix à la base, mais je suis contente de ce cadeau de la vie.

 

J’ai écrit cet article après une discussion avec une amie qui se retrouve dans mon cas et qui le vit très mal.

 

Publicités

10 réflexions sur “Etre mère au foyer

  1. Ah ça non… c’est pas évident !! 🙂 Tu as l’air de t’en sortir à merveille et le principal c’est d’aimer ça et c’est ce qui ressort de ton écriture 🙂
    Par contre, tu dis qu’il aime voir d’autres enfants (et que tu es mère au foyer par « égoïsme »…. Tu ne le mets pas plus d’un jour à la crèche car tu n’a pas eu plus de place ou c’est un choix ? J’oublie à chaque fois quel âge il a 😦 dans les 2 ans ?? ^^
    Voilà, juste une question comme ça car je ne veux en venir nulle part avec lol (enfin, c’est juste que je me projette avec les miens et du coup tout au fond de moi je me dis « au secours !! je veux retourner au travail » ^_^ ). Et ta copine elle s’est trouvée « forcée » de rester à la maison ??

    J'aime

    1. Oh, je ne sais pas si je m’en sors si bien, mais j’essaie de tirer le positif dans tous ça (et pour être tout à fait honnête, aujourd’hui c’était journée pyjama pour bébé!)
      Le fait de ne le mettre qu’un jour est un choix, par contre il n’a pas encore 1 an le mien (c’est pourquoi je te disais que le sujet de la propreté n’était pas d’actualité, d’ailleurs merci pour le mail, je n’ai jamais réussi à te répondre, ma boite mail ne veut pas- je ne peux envoyer de mails à personne en fait!)
      Je te rassure avec un seul, l’envie me prend assez régulièrement (même si quand j’y réfléchis un peu plus je me dis que non, par pour le moment).
      Pour mon amie c’est presque comme pour moi, un CDD qui a pris fin, une branche où il y a peu de boulot… Et c’est vrai que quand on se focalise sur le négatif on trouve plein de choses, mais regardées sous un autre angle, ça a aussi du bon!

      J'aime

  2. Me souviens plus mais de rien pour le mail 😀 (c’était l’extrait du bouquin c’est ça ?)…
    Ohhhh oui si je me retrouvais au chomage je lancerais ma petite entreprise !!! ^^ bref, revenons sur Terre. Ah oui toi il est encore tout petit mais la manière que tu as de décrire ce que tu fais avec lui (pas le tps de relire ton article pour trouver l’exemple) on a l’impression qu’il est « grand » ^_^

    J'aime

    1. Oui c’était l’extrait du livre (je l’ai demandé pour noël d’ailleurs!). C’edt sans doute pour le claquement de doigts que tu dis ça, mais je te rassure s’il sait faire le geste ça ne fait pas de bruit! Après encore égoïstement, je lui fais faire des choses qui me plaisent à moi, je rigolerai moins quand il me parlera de dinosaures 😉
      Pareil, j’aimerais tellement travailler à mon compte, mais quand on n’a aucune aptitude particulière c’est compliqué! Tu ferais quoi toi?

      J'aime

  3. Oui c’est ça, c’est dans ses gestes et comportement que tu décris qu’on a l’impression que c’est « un grand » 🙂
    Mon rêve ça serait de tenir une « boutique / café / bibliothèque » avec des créations à moi et d’autres personnes (je suis une DIY girl lol).

    J'aime

      1. Oh je n’aurais pas de thème j’imagine. J’ai longtemps lu seulement des romans classiques, mais j’aime également les romans historiques, la poésie, les polars, les contes (adultes et enfants). Il n’y a que les bds et mangas qui ne m’attirent pas (encore). Mais en fait je voudrais surtout une librairie oú je ne vendrais que de bons livres (selon mes critères évidemment, mais pas les écrivains qui font juste vendre avec rien derrière). Dans mon ancien quartier il y avait une petite librairie oú j’ai parfois passé des après-midis à discuter avec le libraire (et me ruiner accessoirement) et il m’a toujours conseillée parfaitement. Voilà! Mais l’idée du salon de thé/librairie est très bonne (après j’ai de gros doutes sur la rentabilité du truc, les gens achètent sur internet ou à la fnac…) ils ne savent plus se poser et profiter simplement!

        J'aime

  4. C’est là qu’il y a une place à prendre ! Les gens ne se posent plus, sont speed, ne parlent plus avec les autres, achètent en trop, … ça commence à changer doucement.

    Mais il y a un plafond à tout ! Quand ils auront été le plus vite possible, acheté le plus « irresponsablement » possible, et quand les machines auront pris tous les boulots….. ça ira dans le sens inverse et on sera là !! Oui là pour leur faire prendre leur temps, prendre un bon petit thé en parlant avec des inconnus, là pour vendre intelligemment du fait main made in France ou à l’étranger mais responsable !!!

    Voilà voilà, c’était la minute de folie de Mme Champignon (o^_^o)… désolée que ça soit tombé sur ton blog (cela dit, je pense tout ce que j’ai dit 😉

    Bonne journée 🙂

    J'aime

    1. J’espère vraiment que tu as raison, je suis la première à ne plus prendre le temps de rien, à consommer à outrance et le plus rapidement possible! Depuis quelques mois j’ai mis un gros frein sur ces choses qui ne m’élèvent pas et me font perdre un temps précieux (ainsi que pas mal d’argent), et effectivement, il y en a peu, des endroits où on peut se poser et rêver.
      Et j’adore ces minutes de folies, ces plans sur la comète qui ne promettent rien si ce n’est de rêver, et c’est précieux de rêver de nos jours 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s